L’année dernière, en avril, je débutais ma deuxième saison de course au sein de l’équipe Probaclac/Devinci. J’étais en forme mentalement et physiquement, je sentais que j’allais pouvoir faire une différence dans les courses et j’avais hâte.  Malheureusement, après seulement 5km dans la deuxième course de la saison, un accident m’a amené au sol. Une fausse manœuvre d’un autre coureur venait de me couter une clavicule et 1 mois hors compétition.

De fil en aiguille, mon retour à la course prévu au Championnat canadien en juillet s’est avéré épineux. Entre mai et juillet, pratiquement la moitié de la saison s’était écoulée et j’avais déjà derrière la cravate, non pas des kilomètres de vélo au compteur, mais bien une fracture, deux sinusites (dont une très longue) et deux batch d’antibiotique d’accumulé. La saison, qui avait pourtant bien débuté en Virginie en camp d’entrainement avec l’équipe, se dirigeait finalement vers quelque chose de très soso. Contre toute attente, c’est finalement l’été durant lequel j’ai découvert un amour pour les Mardis cycliste de Lachine, qu’autre fois je fuyais comme la peste.

Je compte donc continuer sur cette lancée pour la saison qui sera à nos portes avant même d’avoir le temps de crier ciseau et de transposer les apprentissages que j’ai faits l’année dernière dans les prochaines courses.

– Félix Dolbec